no data
slide show PDL
no data no data no data no data no data



PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA PSYCHODRAMATURGIE


Le développement de la Psychodramaturgie Linguistique


La Psychodramaturgie Linguistique (PDL) est développée et continuellement améliorée depuis 1977 par Bernard Dufeu, Université de Mayence, en collaboration avec Marie Dufeu, Centre de Psychodramaturgie de Mayence.

La Psychodramaturgie doit son nom à deux des sources qui ont contribué dès l'origine à sa spécificité : le psychodrame et la dramaturgie. Ces sources ont été adaptées au contexte de l'enseignement des langues, car il ne s'agit de faire ni de la thérapie ni du théâtre, mais d'avoir recours à certains fondements théoriques et à certaines techniques utilisés dans ces deux domaines qui peuvent faciliter l'apprentissage d'une langue étrangère en les adaptant au contexte de l'enseignement.

Par la suite d'autres sources sont venues s'ajouter à ces bases et ont élargi la pratique de la Psychodramaturgie.

Voir le lien ci-dessous: Les sources de la psychodramaturgie.



Nous veillons à ce que ces sources, malgré leur diversité, s’harmonisent et conduisent à une pratique cohérente en adéquation avec les fondements théoriques et méthodologiques de la Psychodramaturgie. Les procédures d'apprentissage que nous avons développées proposent un enchaînement à la fois précis et flexible qui offre un cadre sécurisant aux participants et une orientation féconde aux enseignants.


Les champs d'application de la Psychodramaturgie Linguistique


La Psychodramaturgie n'a pas été conçue pour être utilisée uniquement en tant qu'approche globale.
Elle est également destinée à contribuer à l'amélioration de l'enseignement des langues d'une manière générale, à travers un emploi ponctuel de ses procédures, de ses activités et de ses techniques, c'est pourquoi elle offre une double utilisation :


no data L'utilisation globale : La Psychodramaturgie est conçue comme un ensemble cohérent qui peut se suffire à lui-même. Dans ce cas elle est utilisée, de préférence, en cours intensifs (entre trois et six heures par jour) pendant une ou plusieurs semaines ou bien en week-ends.
La taille du groupe: Pendant la première semaine ou les deux premiers week-ends d’un cours intensif (environ trente heures de cours), la taille idéale du groupe se situe entre huit et douze personnes, elle ne dépasse pas quatorze personnes. (quelques animateurs travaillent avec des groupes plus importants. Les groupes peuvent être légèrement plus importants à partir de la seconde semaine ou du troisième week-end.
La psychodramaturgie a été créée pour offrir les meilleures conditions possibles d’apprentissage, mais certaines animatrices doivent s’adapter au cadre institutionnel dans lequel elles se trouvent et faire parfois des concessions au détriment de l’efficacité. Il arrive également que les institutions s’adaptent aux conditions requises pour offrir un meilleur déroulement des cours.
La majorité du temps, les cours de Psychodramaturgie sont dirigés par une animatrice ou un animateur, mais il arrive, en particulier en phase d'apprentissage des animateurs, que certains animateurs fassent leurs débuts avec un animateur plus expérimenté.



no data L'approche intégrative : Les activités de la PDL peuvent enrichir, par exemple, un enseignement fondé sur l'emploi d'un manuel.
La majorité des procédures, des exercices et des techniques de la Psychodramaturgie Linguistiques peuvent être utilisées de manière ponctuelle dans d'autres contextes d'enseignement (enseignement extensif, groupes de taille plus importante). Dans certains cas les activités doivent être adapées aux conditions d'enseignement.
Les enseignants peuvent élargir ainsi leur pratique pédagogique en intégrant dans leur enseignement des activités psychodramaturgiques qui éveillent ou stimulent le désir d'expression de leurs participants et leur permettent de transmettre la langue étrangère de manière plus vivante.


L'évolution de l'utilisation de la Psychodramaturgie Linguistique


Les domaines d'utilisation de la PDL se sont élargis au cours des quinze dernières années.
Conçue à l'origine pour des adultes, la Psychodramaturgie est de plus en plus utilisée avec des enfants et des adolescents (en particulier dans des "semaines de projets" en cours intensifs, mais également dans les cours extensifs dans un cadre scolaire).
Développée avant tout au début de sa création pour un emploi en groupe, les activités et techniques de la Psychodramaturgie est employée également avec succès dans des cours individuels.


La Psychodramaturgie propose


des activités adaptées aux divers niveaux d'apprentissage


La psychodramaturgie propose un ensemble pédagogique cohérent qui permet d'accompagner dans leur parcours d'apprentissage les participants du niveau de débutant complet à celui d'étudiants très avancés. Elle offre une large palette d'exercices et de techniques, qui s'adaptent au niveau des participants et à l'évolution du groupe.

Elle repose, de plus, sur des fondements théoriques qui donne sa cohérence à la pratique et permettent aux animateurs de travailler de manière ciblée et efficace.

Les débutants complets disposent, en général, après une centaine d'heures (soit environ quatre à six semaines de cours intensifs) de capacités d'expression et de stratégies de communication suffisantes pour maîtriser les situations courantes de la vie quotidienne.


Deux orientations s'offrent aux participants avancés:


no data Une orientation générale pour les participants qui désirent élargir et approfondir leur connaissance générale de la langue étrangère afin de mieux communiquer dans les pays qui parlent cette langue et de pouvoir comprendre la presse et la littérature de cette langue.


no data Une orientation spécifique pour les participants qui désirent maîtriser certaines situations professionnelles précises.
Les participants qui disposent de bonnes connaissances de bases de la langue étrangère, acquièrent une compétence spécifique dans leur spécialité et maîtrisent les situations professionnelles spécifiques au bout d'une soixantaine d'heures (cela correspond à quatre week-ends ou à deux semaines de cours intensifs).


En raison des procédés utlisés la PDL permet une large hétérogénéité dans la composition des groupes.


Des activités orientées vers les participants et le groupe


Chaque participant est architecte de sa propre langue


La Psychodramaturgie Linguistique est une composante d'une "Pédagogie de l'être" qui place les participants et le groupe au centre du processus d'apprentissage, ce qui nous fait dire qu'elle est orientée vers les participants et le groupe.
Cela signifie concrètement que nous ne faisons pas appel à un manuel qui introduirait des contenus décidés par des personnes qui n'ont aucun contact direct avec le groupe en présence (lecteurs de maisons d'éditions, auteurs de manuels...).
Pour ce faire l'animatrice offre aux participants une activité-cadre qui stimule le désir d'expression des participants.

Les débutants complets déterminent dès le second jour d'un cours intensif l'orientation des contenus de leur séquence verbale en partant d'un mot ou d'un énoncé bref. L'animatrice élargit alors leur proposition dans une séquence verbale qui les met en même temps dans le rythme de la langue.

Des procédures spécifiques leur permettent de s'exprimer de plus en plus au fur et à mesure du déroulement du cours, que ce soit avec le soutien de l'animatrice ou des autres participants, en fonction de leurs connaissances.

L'animatrice propose donc une activité ouverte en fonction du groupe, les participants décident des contenus. Elle les suit dans leurs besoins d'expression et leur fournit le matériau linguistique nécessaire au fur et à mesure de leurs besoin en particulier à l'aide des techniques du double et du miroir. Elle leur propose ensuite un élargissement de leurs moyens d'expression en faisant appel à une technique de "recharge".
Des phases de "reprise" de la situation permettent de réemployer une partie des éléments linguistiques nouveaux en modifiant un facteur de la situation.

Les participants acquièrent directement la langue étrangère en s'exprimant et en communiquant entre eux. Un lien direct s'établit ainsi entre le locuteur et sa parole, entre l'intention d'expression et l'énoncé qu'il ébauche ou propose en fonction de ses compétences linguistiques. Le processus de compréhension est facilité par le fait que c'est avant tout à l'animatrice de comprendre ce que les participants veulent exprimer.

Cette unité entre les locuteurs et leur parole facilite et stimule le processus d'acquisition de la langue étrangère. Elle augmente la motivation des participants. L'intégration de la langue étrangère est renforcée par le fait qu' il s'agit de leur parole.

La Psychodramaturgie propose un grand choix d'activités et de techniques qui sont adaptés au niveau des participants et à l'évolution du groupe. A un stade plus avancé du processus d'acquisition la vie du groupe est intégrée souvent symboliquement dans le choix des thèmes et des textes. Les participants sont interpellés dans leur réalité et dans leur imaginaire sans pénétrer dans leur sphère personnelle.

La Psychodramaturgie repose en outre sur des fondements théoriques qui apportent une cohérence à sa pratique et permettent aux animateurs d'agir de manière adéquate en fonction du groupe.

La Psychodramaturgie se distingue par là même profondément dans ses procédures et dans sa relation avec les participants d'une "Pédagogie de l'Avoir" qui est orientée vers la transmission de contenus et vers des objectifs qui ont été décidés en l'absence du groupe. La "Pédagogie de l'avoir" conduit à une double aliénation dans l'apprentissage (ce n'est pas leur langue, puisque ce n'est pas leur langue maternelle, et ce n'est pas non plus leur parole). Cette double aliénation inhibe le processus d'acquisition et d'apprentissage.

Cela signifie donc concrètement pour nous que nous ne faisons pas appel à un manuel qui, par nature, décide en grande partie des contenus et qui influence fortement le déroulement du cours et le mode de communication entre les personnes en présence. Cela n'empêche pas qu'un grand nombre d'activités de la Psychodramaturgie puisse être intégré dans un cours pour en rendre l'apprentissage plus vivant.


un processus d'acquisition en groupe


C'est en respectant le rythme d'apprentissage des participants
que ceux-ci avancent le mieux.


La Psychodramaturgie repose sur une conception de l'homme considéré comme un être unique qui se trouve dans un processus dynamique de développement auquel participe l'apprentissage de la langue étrangère (cf. le processus d'individuation chez C.G. Jung).

Tout processus d'acquisition est en premier un processus individuel. La Psychodramaturgie prend en compte cet aspect, car ses activités permettent de s'adapter au niveau de langue de chacun et à son rythme personnel d'apprentissage, ce qui permet d'accompagner individuellement leur progression dans la langue étrangère.

Chacun suit son rythme et chacun suit son chemin dans la langue étrangère. Cela signifie que lors de l'acquisition de la langue étrangère nous faisons appel à des processus d'apprentissage qui permettent à chacun de suivre son évolution sans tension extérieure.


Chacun apprend de chacun


La psychodramaturgie est également orientée vers le groupe. Après le travail sur mesure des quatre premiers jours dans lequel chacun est introduit individuellement et passe du monologue au dialogue, nous proposons des activités qui intègrent de plus en plus de participants directement dans l'activité. Les protagonistes ne sont pas seulement soutenus par l'animatrice mais également par les autres membres du groupe, de telle sorte que la Psychodramaturgie ne développe pas seulement l'autonomie mais la solidarité et l'interdépendance entre les membres du groupe. Les différences de connaissances entre les participants sont utilisés positivement. Chacun apprend de chacun.


* dans une atmosphère de confiance


Des exercices de relaxation et des exercices qui invitent à la perception précise et à l'écoute créent une atmosphère d'attention détendue, stimulent la concentration et la réceptivité des participants.

L'attitude emphatique de l'animatrice permet aux participants de s'aventurer progressivement dans la langue étrangère, de ressentir le plaisir de s'exprimer dans la langue étrangère et de laisser de côté leurs réticences à prendre la parole dans le groupe.

Les participants développent à travers les activités proposées deux compétences fondamentales indispensable à l'apprentissage d'une langue : la réceptivité et la capacité d'expression. Ils augmentent en même temps leur spontanéité créatrice et la confiance dans leur capacité de s'exprimer dans la langue étrangère.


* avec des procédures qui associent rigueur et flexibilité


La progression


Suivre au lieu de précéder.


En Psychodramaturgie la progression repose, au début de l'apprentissage sur des critères relationnels.
Elle s'appuient sur des activités qui s'harmonisent entre elles et constituent un ensemble cohérent. Chaque activité principale est précédée d'un échauffement. Des exercices intermédiaires assurent une alternance avec les exercices individuels ou en dyades et contribuent au renforcement de compétences qui sont nécessaires à l'apprentissage de la langue étrangère ( flexibilité, ouverture, sens de l'observation...).

A travers la technique de la séquence, les moyens linguistiques nécessaires sont livrés au fur et à mesure de leurs besoins, ils suivent les besoins d'expression des participants.
La progression spiroïdale de la séquence et le changement d'un paramètre de la situation dans la technique de reprise de la situation une utilisation diversifiées des nouveaux moyens linguistiques proposés, ce qui en facilite la maîtrise. Ces procédures permettent une relation flexible avec la langue cible.

Dans la construction des exercices et dans le choix des thèmes et des textes nous appliquons et intégrons des concepts dramaturgiques: par exemple de principe des forces dramaturgiques, qui donnent au texte une dynamique particulière, le principe de polarité (la rencontre de forces opposées) ou le principe de résonance. Cette intégration de ces concepts contribue à la dynamique des participants et du groupe.


* un lien entre la pédagogie et la vie


Pédagogie et vie forment une unité. La pédagogie ne fait pas que préparer à la vie, elle est vie. Cette vie s'exprime directement ou symboliquement sur un plan réel ou imaginaire.
Toute action pédagogique est partie de la vie et contribue au développement général des participants. Langue et vie se rencontrent pour que naisse une langue vivante.


* des expériences diversifiées


La psychodramaturgie est utilisée depuis 1977 en Allemagne et entre temps en France, en Italie, en Autriche, en Suisse, en Tchécoslovaquie où elles trouvent de plus en plus d'écho.


Pour approfondir :


Vous trouverez une description des fondements de la Psychodramaturgie sur ce site:



Vous trouverez des indications complémentaires sur les fondements de la Psychodramaturgie en consultant sur notre site les liens suivants:




Pour mieux comprendre la pratique de la Psychodramaturgie linguistique , nous vous invitons à consulter la description de certaines étapes d'un cours de langues en Psychodramaturgie :



Pour un approfondissement des fondements et de la pratique de la Psychodramaturgie linguistique, le livre français étant épuisé, nous conseillons la lecture du livre de référence de la Psychodramaturgie :



© Bernard Dufeu, 2002.